CDI délocalisé (confinement)

Ma réflexion sur la ré-ouverture du CDI : déconfinons-le !

Voici une version à peine adaptée du document que je me suis créé pour présenter mon projet de réouverture du CDI à mon chef. C’est un document très complet pour mettre mes idées au clair pour moi-même (et me les sortir du crâne et me reposer le cerveau) et pour communiquer. Il me servira de base pour décliner des listes de choses à faire, à dire, créer des supports de communication… J’ai d’ailleurs une version surlignée de partout dans mes dossiers et j’avais prévu une légende pour le document.

Je me suis basée très largement sur le projet de Clairementdoc et je ne saurais que vous conseiller de vite aller le lire si ce n’est déjà fait ! Son article est plus concis que celui-ci 😉 Le lire m’a redonné de l’espoir et a fait repartir ma créativité quant à cette reprise et à la rentrée de septembre (qui se fera probablement dans des conditions inédites). Et enfin, son protocole de prêt-retour est clair et complet. Je pense que j’arrivais à saturation de ce télétravail déraciné et loin des élèves… J’ai aussi bien sûr parcouru le protocole sanitaire et la circulaire publiés par le Ministère. Et aussi plusieurs documents de collègues : les cartes mentales créées par Magalie Bossuyt et un collectif au taquet, des protocoles académiques envoyés par des collègues… Merci les profs docs pour toutes ces mutualisations 🙂 C’est un aspect hyper positif de notre métier : le réseau tourne, la solidarité et le partage nous sont assez naturelles !

Passons au document, que j’ai copié ci-dessous. J’avais fait une légende : (?) avant les points qui posent question, (*) avant mes besoins (d’infos/de matériel). J’ai un peu écrémé ça pour cet article. J’ai très peu corrigé le texte par rapport à ma version personnelle, s’il y a des incohérences n’hésitez pas à me le signaler 😉

Vous pouvez reprendre le document pour vos travaux personnels si vous le voulez mais attention, certains aspects sont spécifiques à mon CDI. Et si c’est pour republier quelque chose sur Internet, merci de mettre le lien de ce travail 🙂

Si vous êtes uniquement à la recherche d’idées d’activités pour les élèves, de l’adaptation de nos missions, descendez à la partie 3 !

1. Constats :

Conditions de sécurité drastiques à tenir :

Désinfection de toutes les surfaces touchées (au CDI : étagères, ordinateurs, livres, tables, chaises…) alors que les agents seront fort occupés ailleurs. Risque que cela soit très chronophage, au détriment des missions de prof doc. Idem pour la surveillance des élèves. Livres : pas pratique à désinfecter (donc quarantaine jusqu’à 10 jours pour ceux plastifiés, 5 jours pour le papier). Ordinateurs : un sur deux accessible seulement et désinfection qui pose problème. Donc accès aux ressources pas vraiment envisageable et un accueil au CDI vidé de son sens.

Circulation des élèves strictement limitée (une salle par classe, pas de brassage des classes) : accès pas évident à prévoir sur le plan pratique.

Distances à respecter entre chaque personne (dans un CDI très cloisonné : très petit nombre d’élèves accueilli).

Télétravail recommandé dans la mesure du possible dans le protocole de sécurité officiel.

Temps scolaire : nombre d’élèves présents et EDT pas encore connus. A priori 1/4 des élèves. Incertitudes : EDT remaniés avec peu voire pas d’heures de trou ? Quel temps de pause et de repas ? Il restera environ 4 semaines pendant lesquelles le CDI aurait été ouvert en temps normal + 3 semaines qui auraient été dédiées à l’inventaire, au DNB, aux travaux de fin d’année. Besoin de temps de travail sur place pour avancer des tâches non faisables en télétravail. Le prêt de livres aurait été assuré jusqu’à l’Ascension en temps normal. Ce serait risqué de prolonger au-delà car déjà beaucoup de livres du CDI sont prêtés et ils seront compliqués à récupérer.

Des élèves qui ont besoin d’un accès à la lecture (entre autres) et de garder le lien avec leur enseignante documentaliste. Une belle fréquentation du CDI virtuel (E-sidoc, sondage pronote…) au début du confinement. À la maison : des demandes de conseil, un accès aux écrans à doser. Sur place : une opportunité pour faire un peu d’EMI et encourager la lecture-plaisir sous des formes différentes, d’autant plus en groupe restreint.

2. Solution proposée :

Le problème, c’est le lieu-CDI. C’est beaucoup de temps sur des tâches de sécurisation au détriment des missions et pour accueillir très peu d’élèves. Les professeurs ont pour consigne de se déplacer plutôt que de faire se déplacer les classes. Donc : sortir le CDI (et la prof doc) des murs du lieu-CDI. Si personne d’autre que moi ne rentre au CDI, la question du ménage et de la désinfection est simplifiée (je gère seule poubelle et désinfection de mon matériel). Le prêt ou le don de livres aux élèves s’envisage après prise de précautions et en emportant les documents dans les salles de classe. Les cours et ateliers aussi si je me rends dans les salles de classe (possibilité de réserver des créneaux sur les heures de trou, s’il y en a).

C’est une solution qui peut enrichir les pratiques des adultes comme des élèves pour les années suivantes (innover au lieu de faire régresser l’exercice des missions). Elle permet aussi de ne pas oublier les élèves restés à la maison en me laissant assez de temps pour leur préparer des contenus.

Une exception : accès aux ordinateurs pour les élèves n’ayant AUCUN accès Internet chez eux, et ce pour des créneaux d’une heure à réserver, afin d’échelonner et de désinfecter correctement ensuite. Uniquement pour du travail scolaire. Il me faut obtenir une liste fiable des noms de ces élèves (pas forcément écrite pour des raisons de confidentialité).

Sonder les besoins des élèves (et de l’équipe) pour orienter les choix de cette fin d’année et du 1er trimestre prochain (Pronote sera encore une fois très pratique pour cela).

(j’ai aussi un plan d’ouverture du CDI aux élèves, prêt au cas où cette solution soit rejetée… je l’avais pensé avant de lire le billet de clairementdoc et je n’étais pas très en joie en l’écrivant 😥 )

3. Détails : pistes pour exercer les missions de prof doc dans ce contexte

Ce sont des pistes et je n’aurai évidemment pas le temps de tout faire. Je prioriserai en fonction des conditions de travail et des besoins. Mon but est aussi de garder un réservoir d’idées dans l’optique d’un prolongement des mesures exceptionnelles de scolarisation.

Sondage et dépouillement des besoins des élèves (a priori fait avant le 18 mai, mais les réponses peuvent continuer d’affluer).

Garder à l’esprit l’équilibre entre élèves restés chez eux et élèves présents au collège.

3.1. Lecture et culture :

(?) Prêt de documents après réservation des élèves (pronote, mail ou passage dans les classe) et selon résultats du sondage. Jusqu’à l’Ascension. Attention à la gestion des retours : prévoir du temps pour appeler les parents, de l’espace pour une mise en quarantaine jour par jour (par exemple les tables au RDC du CDI : une par jour)…

(?) Don de documents désherbés, en priorité aux élèves qui n’ont pas de livres à la maison, selon résultats du sondage (environ 200 sont dans la réserve et n’ont pas été touchés depuis des mois). Mêmes précautions que pour le prêt (lavage de mes mains, masque, etc.).

CDI virtuel : création de sélections thématiques 100 % dématérialisées sur E-sidoc (après sondage des genres préférés des élèves). Ajout d’e-books dans la base BCDI (à faire sur place). Padlet des coups de coeur ?(question du droit à l’image à éclaircir).

Envoi de messages (Pronote) de conseils personnalisés de lectures dématérialisées.

Séances en présentiel : lecture à voix haute en classe (avec vidéo d’ambiance sonore), ou apporter une sélection et faire un temps « Silence, on lit », ou lire à une classe le livre choisi par la prof de français, intervention sur le manga (son histoire, cours de dessin en direct avec vidéo projetée et visualiseur des profs de maths), et par extension sur le Japon (culture, cuisine, vidéo d’origami + montrer aux élèves comment récupérer de beaux papiers pour les pliages), créer une histoire ensemble et choisir en direct comment l’adapter avec l’appli BnF pour créer des BD (je fais les manips)… → voir trous EDT + effectifs + besoins profs/vie sco.

3. 2. Gestion

Un mélange entre télétravail (si accepté) et présence sur place pour gérer les tâches de fin d’année et apporter des réponses aux besoins particuliers de cette situation.

Beaucoup de dépouillements de périodiques en retard (depuis janvier :-O ) + tri du nouveau courrier (avec quarantaine avant…).

Inventaire et corrections dans la base. Désherbage (manuels et fonds élèves). Réparations. Archivage des périodiques.

Distribution des spécimens aux enseignants : comment le faire en respectant les mesures-barrière ? Ouvrir et trier contenu des cartons puis faire une pile par professeur, à mettre en quarantaine et à distribuer en totalité la dernière semaine ?

Remise en état du Kiosque ONISEP à terminer.

Passer une dernière commande de nouveautés, les enregistrer. Réabonnements.

Retours des livres du CDI : prévoir appels aux parents, facturation des livres non rendus,

(?) utilisation de crédits pédagogiques non dépensés (sorties…) pour racheter les livres essentiels non rapportés.

Préparation d’un bilan de l’année + statistiques.

Préparation de rentrée/projets avec les collègues, communications diverses autour du CDI, de la formation continue (retours à faire sur mes formations sur l’EDD et l’EMI)…

Réflexion sur les projets au long cours (politique documentaire, parcours EMI…) mais collègues encore plus difficiles à mobiliser à distance et incertitudes sur les conditions de reprise en septembre…

Mise à jour des bibliographies papier (non urgent donc ne sera probablement pas fait).

(?) Manuels scolaires : je ne me chargeais pas du retour les années passées (j’apportais un peu d’aide à la marge). Conseils : se concentrer sur les 3ème (et les élèves qui déménagent) pour le moment, et le faire hors du CDI dans une salle qui sera réservée à cela. Demander aux élèves de poser leurs livres sur les tables, vérifier de loin que le compte y est sans toucher les livres soi-même (respect des mesures-barrière).

3.3. Éducation aux médias, et pédagogie hors lecture

(selon EDT, effectifs, besoins… et temps dont on dispose)

Séances EMI sous forme de projection de vidéo + débat / carte mentale collaborative (harcèlement, identité numérique, fake news…). Privilégier les sujets qui se prêtent bien à l’oral et ne nécessitent pas de prise de note. On envoie un bilan numérique aux élèves (ou copie papier pour ceux qui n’ont pas Internet chez eux). Pourquoi pas enrichir l’échange grâce à la présence d’un autre adulte si disponible, selon thème de la séance.

Regarder quelles interventions du CESC ont sauté à cause du confinement et voir si on peut proposer un atelier de remplacement (si le sujet est dans nos cordes… dans mon collège il y a les écrans par exemple).

Si le besoin d’en fait sentir, avec des groupes réceptifs, des ateliers bien-être avec relaxation et discussion sur la situation, vidéos de méditation, atelier philo…

Des débats ce que nous pourrions faire dans le cadre de la labellisation EDD, avec les éco-délégués.

Il semble compliqué de maintenir les clubs (brassage des classes alors que c’est déconseillé, pas encore d’informations sur l’organisation de la pause méridienne, questions sur l’utilisation du matériel). Peut-être prévoir une simple réunion pour clore l’année, mais pas d’urgence : la plupart des élèves sont en 6ème-5ème et voudront continuer l’année prochaine.

Maintien du lien avec les élèves qui aiment aider au CDI : ils peuvent me signaler les liens morts sur e-sidoc, proposer des ressources à ajouter (et me permettre de varier les contenus par rapport à ce qui circule sur le réseau des profs docs).

4. Besoins

(cette partie était plus pour la discussion avec le chef)

Besoins de matériel : gants, masques, produit désinfectant, gel hydroalcoolique, lingettes ou serviettes jetables.

J’ai assez de cartons vides dans le CDI ou dans mon grenier. Penser à échelonner ce que je rapporte au collège en fonction des priorités et à mettre en quarantaine les objets rapportés (en rentrant à la maison aussi, ça marche dans les deux sens!).

Besoin de transmission d’information : être clair sur le fait que personne ne se rend au CDI sauf la prof doc (les autres infos pourront être transmises plus tard quand je passerai dans les classes).

—-

Et voilà pour le moment ! Maintenant, je vais barrer des choses dans ma programmation, choisir mes priorités et m’organiser pour communiquer. La bonne nouvelle, c’est que je viens d’appeler mon principal et que j’ai à peine eu à exposer l’idée de Clairementdoc pour qu’il la trouve super (j’ai dit d’ailleurs « c’est l’idée d’une collègue » ^^)… Il a bien conscience des problèmes qui se profilent et nous aurons a priori assez peu d’élèves. Je n’aurai aucun problème à obtenir des créneaux pour des cours, je pense que je devrai même freiner s’il m’en met trop… On a parlé du besoin des élèves de discuter, voire de se relaxer (il va proposer aux profs d’EPS de faire de la relaxation grâce à/à cause de moi hihi 😀 ). Et le télétravail partiel est une évidence. Je n’avais pas trop de craintes mais c’est super quand même de voir que c’est réglé et que je peux avancer. Bon courage à vous avec vos négociations 😉

Marie

1 réflexion au sujet de “Ma réflexion sur la ré-ouverture du CDI : déconfinons-le !”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s