Merci Dame Nature, Retour de vadrouille

Retour de vadrouille #2 – 6 juillet 2020

Pour ces vacances scolaires, j’avais très envie d’une chose : avoir la sensation de voyager, d’explorer, tout en restant près de chez moi. Prendre mon vélo, un sac à dos avec de quoi goûter, me protéger d’éventuelles averses et faire des cueillettes, et partir un peu plus loin que d’ordinaire, sur une demi-journée. Toute seule, pour respirer, me poser, profiter de la nature dans les meilleures conditions. C’est sûrement une retombée du confinement : j’avais été très frustrée et énervée de ne pas avoir le droit de sortir à vélo, je vis en campagne donc ça n’aurait rien changé à rien… Bref… J’ai fait ma première expédition hier !

Je ne suis pas allée bien loin car j’avais envie de retrouver mon coin de forêt ligérienne favori (déjà montré ici). Il a bien meilleure mine cette année qu’en 2019 : pour l’instant, la sécheresse et la canicule nous épargnent (même si la dernière véritable averse date un peu). J’avais comme objectif de redécouvrir ce coin, de ramasser quelques plantes (camomille pour les tisanes et ortie pour soupe et tisane). Et de me poser sur la plage de Loire pour lire tranquille 🙂

J’ai accès à ce coin de nature de privilégié encore plus vite qu’auparavant, car le conseil général a réhabilité un ancien pont de voie ferrée en passerelle mobilités douces… C’est vivifiant et génial de passer la Loire de cette façon ! Sur mon trajet, je ne croise quasi pas de voitures, c’est super. Le pont paraît long (il faut dire que la Loire c’est pas de la gnognotte :-D) et c’est d’autant plus chouette ! Et j’adore la couleur. Voilà 😀

Je n’ai pas pu aller aussi loin que je le souhaitais car le chemin que je comptais suivre ensuite n’est pas vraiment désherbé et les orties étaient hautes et bien avancées… Gérable à pied, mais risqué lorsque l’on fonce à vélo : je crains trop les piqûres ! Alors je me suis attachée à profiter du moment et de petits détails que je trouvais jolis : fleurs inconnues, insectes… J’ai vu pas mal de papillons différents, une libellule bleue (<3<3<3) et cette drôle de punaise (?) rayée.

En poussant mon vélo à pied, j’ai pu faire un bout du sentier Natura 2000 qui permet de traverser différents paysages et écosystèmes typiques. J’y retournerai sans le vélo car je voudrais vraiment faire la boucle en entier. En plus, il y a des panneaux informatifs sur les espèces locales.

Plus loin, j’ai ramassé des orties, avec gants et boîte bien hermétique (la période c’est normalement le printemps, mais si on s’en tient aux petites pousses non fleuries, ça le fait en été aussi). Et je suis descendue sur la plage où j’ai trouvé un coin d’ombre sous un arbre. Vélo couché, le sac à dos posé incliné contre le vélo, la selle qui me faisait un accoudoir : parfait pour lire confortablement pendant une petite heure !

Ensuite, j’ai suivi la plage jusqu’à un bras de Loire actuellement asséché. J’ai commencé à ramasser de la camomille raisonnablement et puis… je suis tombée sur ça. Je ne risquais pas de menacer la présence de l’espèce dans le coin…

Mini-vallée de camomille à perte de vue ^^

Au retour, j’ai regardé avec envie de grands morceaux de bois flotté, sans les embarquer (pas très pratique). J’ai récupéré, en plus des plantes à tisane, des fleurs de tanaisie pour faire un petit bouquet et des graines de genêt pour ma grainothèque perso (je ne désespère pas d’en monter une au CDI).

Les sacs de thé en vrac vides sont parfaits pour rapporter des plantes sans les écraser et ne prennent pas de place dans le sac à dos.

J’ai été ravie de cette balade riche en découvertes, dans un endroit que je pensais connaître ! Pas besoin d’aller loin pour jouer les exploratrices 🙂 J’ai ressenti une joie sereine très forte à certains moments. J’ai fait mes repérages de fruitiers pour la fin de l’été. C’était chouette pour un début de vacances !

Toutes les orties sont passées dans la soupe, qui était très bonne. J’ai bien dosé les proportions cette fois-ci : mieux vaut pas assez que trop d’orties ! Il va m’en falloir d’autres pour mes tisanes détox et la recette de raviolis orties-ricotta-beurre de sauge que j’avais repérée l’année dernière. Mais cette fois-ci, j’irai vadrouiller côté forêt de Sologne ❤

Bel été à vous ! À bientôt.

Marie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s