Dans mon atelier

Astuces, liens, conseils et inspiration pour un #Noël plus écologique et généreux 2/2 : les cadeaux

Cet article fait suite à celui sur la décoration et les emballages cadeaux de Noël. Vous y verrez notamment comment détourner les sacs en papier qui traînent chez vous pour décorer vos cadeaux ! On passe maintenant au contenu des boîtes et paquets…

Les cadeaux pour les autres : ce que je privilégie

C’est bien sûr essentiel de prendre en compte les goûts de la personne dans le choix d’un cadeau. Cela dit, je ne veux pas, par mes achats, encourager des activités ou des modes de vie éloignés de mes principes, quand bien même le but est de faire plaisir… Disons que je cherche l’équilibre entre cadeau plaisir et cadeau « malin » (je mets des guillemets car par « malin », je veux dire : cadeau qui est réellement beau ou utile, qui permet à la personne d’apprendre, de créer, de rêver, cadeau qu’elle ne pourrait trouver seule, cadeau éthique, etc.). Donc pas de bidules électroniques… ni de box pour conduire une Ferrari…

En ce qui concerne la provenance des cadeaux, ce n’est pas simple car je vis à la campagne, il y a très peu de boutiques, encore moins éthiques, et par ailleurs je boycotte Amazon… Il y a donc des tas de trucs que je ne peux pas trouver. Je passe donc de plus en plus aux cadeaux faits main, ainsi qu’à de l’occasion, aux livres et aux cadeaux alimentaires ou cosmétiques maison.

On voit aussi très souvent le conseil des cadeaux non matériels (places de spectacle, atelier, cours, sortie…). Je trouve ça chouette en théorie, mais en pratique j’ai du mal à choisir ce genre de cadeau : il faut prendre en compte l’agenda de la personne, sans compter que je suis une phobique de tout ce qui est comparatif de prix/réservation en ligne (je vous dis pas quand je veux voyager, faut vraiment que j’en aie envie 😀 … même pas besoin d’avoir la flygskam)… Ça me laisse les « bon pour » restos et repas. Et puis oui, j’ai un petit côté matérialiste dans le sens où j’aime créer et offrir de beaux objets, palpables, qu’on va garder et chérir, qui ont un sens (je n’aime pas posséder pour posséder, par contre). Je sais aussi que mes cadeaux faits main ravissent leurs bénéficiaires et me rendent fière. C’est pas négligeable 😉 Bref, je préfère offrir des objets, quitte à ce qu’ils soient éphémères (mes pots de lemon curd sans œufs se vident très vite ^^). Quelque part, j’essaie de faire passer l’envie aux gens d’acheter de l’industriel made in China en leur offrant de l’original, du personnalisé… quel que soit le domaine.

J’adore lire et transmettre l’amour de la lecture, alors j’offre bien sûr pas mal de livres (à ceux qui les aiment un minimum :-)). J’ai la chance d’avoir une chouette librairie-papeterie dans ma ville, alors je fais bosser ce commerce local dans lequel j’adore traîner… J’alterne avec un peu d’occasion achetée chez Gibert si je souhaite offrir plus de livres pour le même tarif. C’est mieux pour la planète aussi. En mettant des alertes stock sur les titres qui m’intéressent, je trouve tout ce que je veux. Attention cependant : certains livres sont comme neufs et d’autres sont un peu marqués. D’autres préféreront passer du temps sur le Bon coin ou en brocante. J’avais trouvé un jour sur un blog des étiquettes rigolotes rétro du type « Ce cadeau est d’occasion mais je l’ai choisi avec amour », mais j’ai perdu le fichier… Si quelqu’un les retrouve, je mettrai le lien dans l’article !

Pour les vêtements, au début j’offrais souvent de l’occasion par nécessité (budget étudiant), puis du neuf quand j’ai eu plus de sous, et maintenant c’est souvent du fait main ou bien j’achète un basique que je customise 🙂 Je n’arrive pas forcément à trouver lesdits basiques d’occasion (alerte technophobe : je n’ai pas de smartphone et donc pas de Vinted…). Mais je ne désespère pas de savoir tout coudre moi-même un jour ! Il faut aussi apprendre à repérer les dépôts-vente. Il y en a un qui a ouvert dans ma ville, on y trouve plein de choses vintage et originales. Quand on a l’habitude des fripes et de leurs t-shirts à 2 € (comme moi), ça paraît cher, mais en réalité on peut tomber sur des pépites à des prix très abordables pour la qualité. Comme par exemple la montre steampunk à rouages apparents que Mr Shark s’est offerte l’autre jour 🙂

En résumé, je dirais qu’il faut à la fois changer de perspective sur Noël : non, le but n’est pas de dépenser beaucoup d’argent pour impressionner ou prouver quelque chose. Passer du temps à choisir, dénicher, voire créer un cadeau personnalisé me semble plus touchant. Et d’un autre côté, c’est utile d’avoir des idées en stock lorsque l’on manque d’inspiration mais que l’on veut quand même faire plaisir. J’ai d’ailleurs un carnet dans lequel je dessine et note mes idées de cadeaux quand l’inspiration vient (et elle vient rarement au bon moment ^^).

Quelques cadeaux faits mains accessibles aux non-bricoleurs

J’ai bien envie de vous dire de vous mettre à la couture, mais vous n’en avez peut-être pas envie (vous avez tort, mais c’est un autre débat :-D). Ce n’est pas grave ! Voici quelques idées à faire soi-même, à mettre dans de jolis pots ou sachets et à décorer avec soin… Si vous aimez la création graphique à la main ou sur ordinateur, faites-vous plaisir sur les étiquettes… C’est aussi chouette de faire le contenant que le contenu ! Pour les cosmétiques, j’ai privilégié des recettes qui ne nécessitent pas trop d’ingrédients cosmétiques mais plutôt des ingrédients naturels qui ont plusieurs utilités (huiles végétales, cire d’abeille…). Le but n’est pas d’acheter des ingrédients exprès mais de faire avec ce que l’on a sous la main. Variez bien sûr les saveurs ou odeurs en fonction des goûts de vos proches.

  • kit des mille saveurs (cadeau bouffe – Consommons sainement). Testé et approuvé avec l’un de mes frangins. Voici quelques recettes sympa : beurre de pomme (Antigone XXI), pâte à tartiner maison miel-noisettes (Il était une fois la pâtisserie- attention, pop-up tenace), truffes cookie dough (Boopcook)… Pensez au plaisir de déguster de bons produits faits maison, sans avoir dû passer du temps à tout cuisiner. Je trouve que c’est un super cadeau (si vous êtes pressé-e, l’alternative, c’est le « Bon pour un repas maison », mais attention à tenir parole).
  • baume à barbe/crème hydratante (cosmétique maison – Labelloutre). Dans ma hotte cette année.
  • baume à lèvres (cosmétique maison – Antigone XXI).
  • crème hydratante au chocolat pour le corps et sels de bain (cosmétique maison – Antigone XXI).
  • gommages de bain (en anglais) (cosmétique maison – A pumpkin and a princess). Je n’ai plus le lien de ma recette de bombes de bain mais c’est facile à faire, une fois qu’on a le bon dosage.
  • un carnet fait main (reliure – Ju blog féminin). La reliure rend zen, je trouve… Bien plus que la couture ! Pensez à changer formes de carnets, textures de papier, créer des intercalaires si besoin, vous pouvez faire une pochette dans l’un des rabats…

Voici une photo de mon carnet d’idées cadeaux pour vous donner plus de pistes :

J’ai aussi des pages pour les cadeaux bouffe à mettre plutôt en boîte : biscuits, chocolats…

La méthode, c’est de brainstormer. Trouver des idées de cadeaux maison, c’est une gymnastique : en s’entraînant, ça finit par venir tout seul 🙂

Les cadeaux pour soi : éviter le gâchis tout en se faisant plaisir

Quand on est petit·e, on n’a généralement pas peur de demander des cadeaux précis au Père Noël et plus tard à ses parents. À l’adolescence, on reçoit de plus en plus de l’argent plutôt que des cadeaux (« Comme ça tu achètes ce que tu veux avec », « Comme ça je suis sûr·e que tu trouveras quelque chose qui te fera plaisir »). Ça dépend des familles, mais pour moi ça s’est passé ainsi. Je recevais encore quelques cadeaux mais depuis mes 25 ans environ, c’était devenu rare. Avec les années, je ne m’achetais plus de cadeau plaisir avec cet argent. Je le mettais sur mon compte en banque et puis… ça payait les courses. Je commençais à trouver ça un peu triste. D’autres reçoivent des cadeaux qui ne leur plaisent pas et dont ils ne savent que faire (enfin si, les revendre :-P). C’est triste quand on pense que quelqu’un a voulu faire plaisir et que ça n’a pas fonctionné… Du temps et de l’argent perdus.

Je me suis donc dit qu’il fallait réhabiliter la liste au Père Noël. Qu’il fallait que je me ré-habitue à avoir des envies de cadeaux plaisir. Ça n’a pas été simple au début, car j’ai toujours été assez peu consommatrice : je ne demandais que des cadeaux utiles, mais pas de cadeaux coup de cœur. Vient un moment où l’on n’a plus besoin de grand chose, on a déjà tout ce qu’il nous faut. Je suis donc passée à une nouvelle habitude dès l’année dernière : je réfléchis à une wishlist, et au lieu de la garder pour moi pour faire du shopping, je l’envoie à ma famille pour lui donner des idées cadeaux. J’ai choisi padlet par facilité, mais d’autres solutions existent… Je demande principalement des livres, du matériel de bricolage, ou des bijoux que je trouve jolis mais que je n’ose pas m’offrir. Ça donne aussi une idée de mes goûts à qui veut improviser. Ma maman est ravie de retrouver le chemin des cadeaux plutôt que de me faire un virement ! C’est bien plus sympa au pied du sapin.

Mon autre solution, comme je sais que je vais recevoir de l’argent tout de même, c’est de m’en servir pour mes commandes de tissus et autres matériaux (comme ça je m’alloue un budget fixe mais j’ai quand même l’impression de me faire un cadeau).

Les cadeaux pour changer le monde

Pour donner plus de sens à ces cadeaux de Noël, on peut aussi essayer de choisir des cadeaux qui vont faire découvrir des habitudes plus écologiques, ou informer sur les enjeux humains et environnementaux… Des cadeaux pour changer le monde petit à petit ! Le tout est de trouver le bon dosage. Inutile de forcer en offrant un livre écolo à un climatosceptique qui n’aime pas lire 🙂 En revanche, des cosmétiques maison font souvent plaisir et peuvent être une porte d’entrée pour faire délaisser le chimique-industriel, idem avec les sacs à vrac ou le thé en vrac bio… Très important : la fierté et le plaisir sont de bons moteurs d’action, pas la culpabilité.

Vous pouvez constituer des kits faits main ou non pour outiller vos proches en vue de diminuer l’usage du plastique ou passer au zéro-déchet dans la salle de bains… Voici deux kits d’objets zéro-déchets que j’ai offerts (ou prévu d’offrir) : cotons lavables et leur poche de lavage, couvre-plats, sacs à vrac, tawashis…

Les livres et périodiques et donc l’information sont aussi bien sûr l’un de mes vecteurs de changement préférés. Voici quelques titres que je vous conseille :

  • sur les enjeux écologiques et sociétaux, j’apprécie d’emprunter Kaizen à la médiathèque régulièrement.
  • une collègue fan de jardinage au naturel conseille Les 4 saisons du jardin bio. J’aime beaucoup certains titres récents de chez Larousse concernant le jardin, par exemple Jardins surélevés – cultiver plus dans moins d’espace.
  • on ne présente plus la famille (presque) zéro-déchet… J’ai demandé leur premier livre pour Noël. Vous pouvez lire ma critique ici. C’est un guide qui aborde tous les aspects de la vie quotidienne ou presque, dans la couleur et la bonne humeur, on y trouve une foule de recettes et d’astuces pratiques. Un indispensable à mon avis !
  • pour quelqu’un de déjà bien au fait des gestes écologiques individuels mais en recherche d’actes plus collectifs et de réflexion plus poussée, les titres publiés sont nombreux aussi… J’avais beaucoup aimé les réflexions suscitées en moi par le Petit manuel de résistance contemporaine de Cyril Dion (ma critique ici et mes réflexions ).
  • Côté cuisine, j’avais emprunté Je cuisine écolo (ou presque) ! à la bibli et je l’avais trouvé très bien fait : recettes, astuces pour les courses, la conservation, le choix des aliments, pour réduire la consommation de viande…
  • J’ai très envie de lire aussi 100 jours sans supermarché (de Mathilde Golla,désormais disponible en poche, pratique pour les petits budgets) ou Notre aventure sans frigo (Marie Cochard). J’aime bien le format « retour d’expérience ».
  • Changer le monde c’est aussi consommer moins, faire soi-même (dans la mesure du possible de nos journées de 24 heures)… Les éditions Terre Vivante sont assez fortes là-dessus, j’ai emprunté pas mal de leurs titres à la bibli. Ils ont une collection accessible aux débutants et qui va de la vannerie aux cosmétiques maison en passant par la maison écologique et le potager en permaculture. Pratique pour cibler un thème en particulier. Ils sont bien illustrés de photos.
  • Si vous manquez vraiment de sous, pensez aux podcasts. Ce peut être une source d’information foisonnante et vous pouvez en faire une sélection à envoyer à un-e personne (ou à télécharger sur clé USB). Vous pouvez varier avec des livres audio de fiction, en tout cas prenez le temps de bien choisir et de personnaliser au mieux, par exemple de faire un joli livret track-list (comme quand on faisait des compilations sur CD, #nostalgie)… Ca reste un cadeau presque gratuit alors le soin compte vraiment !

Last but not least, vous pouvez aussi utiliser une partie de la somme que vous souhaitez dépenser pour faire un don à une association au nom d’un-e proche, si cette personne a des causes chères à son cœur mais n’ose pas sauter le pas (ou si c’est un·e enfant).. Cela peut se discuter en amont : « Es-tu d’accord pour que j’achète ton cadeau d’occasion, mais que je verse la différence à telle asso qui protège cet animal que tu aimes tant ? ». De mon côté, je n’ai pas testé ça mais je réfléchis à prendre une partie de l’argent que je vais recevoir fin décembre et en faire don à des organisations qui ouvrent pour la planète ou les droits humains. Ce sera une première mais je pense que ce serait une bonne habitude à prendre chaque année. Je n’ai pas encore fixé mon choix, donc je vous en reparlerai en janvier !

La raison pour laquelle je propose aussi cette idée, c’est qu’on sait maintenant que les gestes individuels, bien que nécessaires, ne suffisent pas pour sauver la planète face à la puissance des lobbys pollueurs et à l’inertie lourde des Etats. En plus des éco-gestes, il faut trouver des moyens collectifs pour faire pression. Si on ne peut pas s’engager dans des actions, ou donner de son temps, on peut plutôt choisir de donner son argent. C’est tout aussi louable et utile. Plus de pistes d’actions collectives ici, dans la Nébuleuse !

—-

Je n’aborderai pas vraiment la question du repas de Noël ici, et c’est volontaire. Je ne suis ni végétarienne ni vegan (et ma famille pas du tout), simplement flexitarienne, et je n’ai donc pas de recettes ou astuces favorites à vous proposer. On en trouve pléthore sur les blogs dédiés à ces sujets-là 🙂 (pour commencer, évitez le saucisson dans le kit des mille saveurs ;-))

Qu’est-ce que vous avez envie de changer dans votre célébration de Noël ? Quelles sont vos astuces pour un Noël plus vert et éthique ? Des idées de cadeaux faits main ? Je suis preneuse, on n’en a jamais trop. A bientôt et bon mois de décembre 🙂

Marie

6 réflexions au sujet de “Astuces, liens, conseils et inspiration pour un #Noël plus écologique et généreux 2/2 : les cadeaux”

  1. Une idée, appliquée en famille depuis un moment 🙂 chaque adulte bénéficie d’un « crédit » de 60 euros et donne son on ses idées. Chacun se chargera ensuite d’un kdo, ce qui rend l’opération financièrement équilibrée et très raisonnable… d’autant que le Kdo reçu est choisi 🙂

    J'aime

    1. Oui c’est une sorte de « Secret Santa » où chaque personne offre à une autre (et non tout le monde à tout le monde). Ce qui permet aussi de moins se casser la tête pour les idées ! de mon côté je n’offre qu’aux personnes les plus proches et je limite le budget : pas besoin de se ruiner pour faire plaisir 🙂

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s